Fondation Raoul Follereau

Reconnue d'utilité publique






Accueil > Actions > Aider les lépreux et soutenir des programmes de santé > Nos objectifs > Lutter contre la lèpre



Lutter contre la lèpre

« Maladie-mystère, discrète, secrète… », selon les mots de Raoul Follereau, la lèpre est un fléau qui frappe encore 1 personne toutes les 2 minutes dans le monde.

Une maladie millénaire

La lèpre, ou maladie de Hansen, est une maladie infectieuse chronique causée par le bacille Mycobacterium leprae. Elle touche essentiellement la peau, les muqueuses et le système nerveux périphérique. Elle se transmet par les voies respiratoires, touchant indifféremment les hommes, les femmes et les enfants ; elle n’est pas héréditaire. Peu contagieuse, elle peut cependant entraîner paralysies et infirmités sévères si elle n’est pas dépistée et traitée à tempsMaladie insidieuse à très lente incubation, les premiers signes de la lèpre peuvent apparaître des années après l’infection par la mycobactérie. D’où la persistance de sa transmission. Le premier symptôme visible est une tache sur la peau, insensible à cet endroit précis. 

Un traitement contre la lèpre, long mais efficace

Mise au point en 1981 avec le concours de la Commission médicale et scientifique Follereau, une polychimiothérapie (PCT) composée de trois antibiotiques tue le bacille et guérit la personne qui souffre de la lèpre en 6 ou 12 mois selon la forme de sa lèpre (paucibacillaire ou multibacillaire). Gratuit pour les malades, le traitement coupe la chaîne de transmission, mais doit être administré dès l’apparition des premiers signes de la maladie pour éviter les mutilations. La PCT guérit le malade, mais ne répare pas les invalidités constituées. Avec un taux de rechutes de 1,5 %, elle est toujours le moyen le plus sûr et le plus efficace de tuer le bacille.

La lèpre : symptôme de la pauvreté  

Maladie tropicale négligée, symbole de l’exclusion, liée au destin de l’homme depuis la nuit des temps, la lèpre résiste encore dans les régions défavorisées où sévissent avec elle l’ignorance et la pauvreté. Deux autres fléaux stigmatisants socialement, eux aussi dénoncés par Raoul Follereau et combattus par la Fondation qui porte son nom.

L'action de la Fondation Raoul Follereau

L'action de la Fondation Raoul Follereau pour lutter contre cette endémie s'articule autour du Plan 2015-2018. Cette stratégie sur 3 ans, élaborée par la Fondation Raoul Follereau, en lien avec l'ILEP et l'Organisation Mondiale de la Santé, vise trois grands objectifs : 

  • stopper la transmission de la lèpre
  • prévenir les invalidités
  • favoriser la réinsertion sociale 

Depuis début 2015, la Fondation Raoul Follereau met en oeuvre des activités répondant à ces objectifs dans les 19 pays de la zone Follereau : 
Asie : Cambodge, Chine, Inde, Vietnam.
Afrique : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Congo, Côte d'Ivoire, Gabon, Guinée, Guinée-Bissau, Madagascar, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad, Togo.

Pour comprendre les enjeux sanitaires et sociaux de cette maladie à travers des films, photos, quizz et documents, ouvrez notre web-documentaire sur la lèpre

Vous pouvez soutenir cette action !

Faire un don


Haut de page

Nos actualités


1 / 5

2 / 5

3 / 5

4 / 5

5 / 5




Le témoignage de Fidèle, une ancienne malade de la lèpre.