Fondation Raoul Follereau

Reconnue d'utilité publique






Accueil > Actions > Aider les lépreux et soutenir des programmes de santé > Nos objectifs > Dépister et soigner à temps



Dépister et soigner à temps

L’action de la Fondation Raoul Follereau pour lutter contre la lèpre s’oriente autour de plusieurs axes : de la sensibilisation des populations au soutien des centres de dépistage, en passant par la prévention des invalidités et la formation des personnels de santé.

Sensibiliser les populations 
Le manque d’information sur la maladie de la lèpre et la honte qui lui est associée sont d’importants obstacles à la consultation spontanée. Pourtant, seul un dépistage et un traitement précoces assurent une guérison sans mutilation. A travers des messages radio en langue locale, des interventions sur les marchés, des spectacles… la Fondation Raoul Follereau multiplie les campagnes de sensibilisation pour informer chacun que la lèpre est une maladie comme les autres, que le traitement est très efficace et gratuit.

Assurer des soins de qualité 
Dépistage et traitement précoces restent la clef de voûte du programme de lutte contre la maladie de la lèpre. La Fondation Raoul Follereau contribue à améliorer les conditions sanitaires en soutenant les structures qui prennent en charge des lépreux.

Former le personnel soignant 
Pour avancer efficacement dans la lutte contre la lèpre, il est primordial de pouvoir s’appuyer sur des ressources humaines de qualité. Aujourd’hui, la lèpre ne fait malheureusement plus partie des programmes de formation des médecins et des infirmiers. Certains personnels de santé ne savent pas diagnostiquer la lèpre car ils ne l’ont jamais étudiée ou même vue. La formation des équipes médicales est une des priorités de la Fondation Raoul Follereau, pour maintenir la vigilance et améliorer la qualité des diagnostics et la prise en charge des éventuelles réactions et névrites.

Réadapter socialement les handicapés guéris de la lèpre 
Beaucoup d’anciens malades appartiennent malheureusement à la « génération avant PCT » (avant le début des années 80). Dépistés trop tard, très handicapés, souvent contraints à la mendicité, guéris médicalement, ils sont devenus lépreux à perpétuité socialement. La Fondation s’efforce de leur porter secours en les aidant à retrouver leur autonomie et leur place dans la société à travers une activité économique.

Développer des activités de prévention des invalidités et de réadaptation 
Depuis 2004, la Fondation Raoul Follereau développe des centres de référence de haute qualité pour la Prévention des Invalidités et Réadaptation Physique (PIRP). Ce programme permet de réduire le nombre de malades porteurs d’infirmités lors de leur détection et prévenir les invalidités des malades grâce à un dépistage précoce.Il permet également de favoriser l’insertion sociale des malades guéris capables de mener une activité génératrice de revenus, qu’ils gardent un handicap ou non.

Améliorer les conditions sanitaires des populations les plus démunies 
Dans les pays où sévit l’endémie lépreuse, il n’est pas rare de constater une couverture sanitaire inférieure à 50 % du territoire. A des dizaines de kilomètres, voire plusieurs jours de marche, d’un centre de santé, beaucoup de patients n’ont pas accès aux soins. Et plus encore, quand ils sont handicapés. Les contributions de la Fondation s’adaptent aux réalités et aux circonstances, mais l’aide est toujours orientée vers les structures de santé répondant à une vocation de service public et contribuant, dans leur aire d’influence, à l’amélioration des soins aux populations les plus démunies.


Haut de page

Nos actualités


1 / 5

2 / 5

3 / 5

4 / 5

5 / 5




Le témoignage de Fidèle, une ancienne malade de la lèpre.