Fondation Raoul Follereau

Reconnue d'utilité publique






Accueil > Actions > Aider les lépreux et soutenir des programmes de santé > Nos objectifs > Soutenir la recherche



Soutenir la recherche

La Fondation Raoul Follereau consacre tous les ans plus de 13 % des ressources qu’elle collecte auprès du public pour donner aux meilleurs chercheurs en la matière les moyens financiers et techniques de mener des travaux de haut niveau sur les maladies tropicales négligées pour trouver de nouveaux outils, améliorer les traitements, développer des tests de dépistage, surveiller les résistances. 

Des membres de sa Commission médicale et scientifique ont ainsi contribué à la mise au point du premier, et toujours seul, traitement efficace contre le bacille de Hansen. Elle soutient aujourd’hui des travaux visant une meilleure compréhension des mycobactéries : la lèpre et l’ulcère de Buruli. Deux maladies tropicales négligées touchant des malades de régions défavorisées et leur infligeant une double peine : physique et sociale.

 

Crédit photo : Corentin Fohlen

 

Les projets de recherche 2016 : 

  • L’étude de l’activité de la mycolactone, facteur de virulence principal de l'ulcère de Buruli, à l’Institut Pasteur de Paris
    Par ses effets ulcérant, analgésique et anti-inflammatoire, la mycolactone est à l’origine des ulcérations de la peau observées chez les malades. A l’Institut Pasteur de Paris, le docteur Caroline Demangel et son équipe s’emploient à étudier les mécanismes de son action destructrice afin d’optimiser les traitements.
    Coût du projet 25 000 €

  • La surveillance des résistances à la Pitié-Salpêtrière, Paris
    Dans le cadre du réseau international de l’OMS, le laboratoire de la Pitié-Salpêtrière à Paris est un centre de référence pour un projet de surveillance des résistances primaires et secondaires des antibiotiques anti-lépreux. La Fondation travaille avec ce laboratoire. Ainsi le professeur Vincent Jarlier et son équipe surveillent la résistance aux antibiotiques anti-lépreux dans les pays de la zone dont la Fondation s’occupe.
    Coût du projet : 88 300 €

  • Un essai clinique pour tester un nouveau médicament contre la lèpre au CNAM de Bamako
    Grâce à l’expertise reconnue de son personnel, le Centre National d’Appui à la lutte contre la Maladie de Bamako, au Mali, va mettre en place la première phase de l’essai clinique de la bédaquiline. Ce nouveau médicament pourrait permettre de diminuer la période de prise en charge des malades à 6 mois au lieu de 12 mois actuellement avec la polychimiothérapie recommandée par l’OMS.
    Coût du projet 50 000 €

  • Le diagnostic de l’infection du bacille de l’ulcère de Buruli – M. Ulcerans au CHU d’Angers
    La Fondation fait appel au CHU d’Angers pour analyser des prélèvements effectués sur les patients diagnostiqués de l’ulcère de Buruli par les médecins du Gabon et de la Côte d’Ivoire et ainsi confirmer leurs diagnostics. Cet hôpital valide aussi les résultats des analyses menées au laboratoire du centre Raoul et Madeleine Follereau de Pobè.
    Coût du projet 15 975 €

 

Pour en savoir plus :

- Des projets de recherche soutenus par la Fondation Raoul Follereau 
- Chronique RCF : Un point sur la recherche médicale avec le Professeur Stewart Cole :

 


Haut de page

Nos actualités


1 / 5

2 / 5

3 / 5

4 / 5

5 / 5




Le témoignage de Fidèle, une ancienne malade de la lèpre.