Fondation Raoul Follereau

Reconnue d'utilité publique







Accueil > Actualités > Moi, Oladélé, guéri de la lèpre et coiffeur



Moi, Oladélé, guéri de la lèpre et coiffeur

Oladélé est un ancien malade de la lèpre, dépisté en 2012 et soigné au centre Raoul et Madeleine Follereau de Pobè, au Bénin. Aujourd’hui il raconte comment il a retrouvé sa place dans la société.

Vous souvenez-vous de moi ? L’année dernière, à la même époque, on vous avait raconté mon histoire. Elle est malheureusement très banale, mais c’est une histoire qui finit bien puisque pour moi, tout recommence. Voilà pourquoi.

En 2012 j’avais alors 20 ans et avais été emmené au centre Raoul et Madeleine Follereau pour y soigner la lèpre qu’on m’avait diagnostiquée. Si je n’ai pas pu suivre le traitement chez moi, c’est que j’ai été dépisté trop tardivement et que la maladie avait déjà marqué mes mains et mon visage. J’ai donc été accueilli pendant un an au centre pour mon traitement.

Là, j’ai eu la chance de parler avec Blandine, une assistante sociale. Avec elle, j’ai réfléchi à ce que je ferais en sortant, une fois guéri, pour gagner ma vie : je voulais devenir coiffeur. Pour cela, il m’a fallu faire des études. Mes parents ont payé la formation et Blandine m’a trouvé un patron qui accepte de m'embaucher. En novembre dernier, j’ai réussi mes examens finaux, je suis officiellement coiffeur !

Aujourd’hui, je revis, je suis guéri, j'ai un bon métier. Certains clients savent que j’ai eu la lèpre, d’autres non. Mais je suis heureux dans mon travail.

Nous avons besoin de vous : pour soigner et réinsérer d’autres Oladélé
24€ : 2 paires de chaussures par an pour protéger les pieds insensibles.
85€ : 1 vélo pour faciliter la réinsertion d'un lépreux guéri.  


Haut de page

Nos actualités


Le témoignage de Fidèle, une ancienne malade de la lèpre.