Fondation Raoul Follereau

Reconnue d'utilité publique






Accueil > Actualités > Divo : poursuivre une action vertueuse



Divo : poursuivre une action vertueuse

Construit par la Fondation Raoul Follereau à la demande du Programme national de lutte contre la lèpre de Côte d’Ivoire, le pavillon de Divo a ouvert ses portes en 2015 et connaît déjà de bons résultats. Les acteurs du Programme voudraient accentuer les actions de dépistage intégré, avec votre aide.


A Divo, en République de Côte d’Ivoire, il est un pavillon, construit au sein de l’hôpital régional par la Fondation Raoul Follereau entre 2012 et 2015. Ce pavillon accueille depuis 2015 des malades touchés par la lèpre ou l’ulcère de Buruli et conduit des missions de sensibilisation et de dépistage dans les villages alentours. Afin de prendre en charge le mieux possible les personnes malades, le bâtiment est équipé  d’un bloc opératoire, de salles de consultation et d’hospitalisation et d’un service de kinésithérapie. Pour les campagnes de dépistage et de sensibilisation, le centre déploie 4 équipes sur le terrain.


Ce centre récent porte déjà du fruit, selon les déclarations du docteur Roch Christian Johnson, conseiller médical de la Fondation Raoul Follereau. Présent lors de la dernière mission de dépistage menée par le centre il a pu constater l’efficacité des actions menées. Ainsi en 2016, le centre a pris en charge et soigné 30 personnes atteintes de la lèpre. Toutes étaient exemptes d’infirmités lors de leur dépistage, ce qui est très encourageant, car cela signifie qu’elles ont été dépistées suffisamment tôt.

De la même manière, dans le traitement de l’ulcère de Buruli très présent dans cette région, 70 % des personnes soignées ont été dépistées de manière précoce, et seuls 30% sont des cas graves.


Face à ces résultats encourageants, il a été décidé d’accentuer l’effort de sensibilisation et les tournées de dépistage intégré (associant toutes les dermatoses, ou maladies de peau). Le docteur Johnson lui-même a prévu de participer à plusieurs d’entre elles.
Cependant, ces missions ont un coût. Sans votre aide, nous ne pourrons pas financer ces tournées de sensibilisation et les soins pour les personnes déjà touchées par ces maladies. Nous avons besoin de vous.

 

 


Haut de page

Nos actualités


1 / 5

2 / 5

3 / 5

4 / 5

5 / 5




Le témoignage de Fidèle, une ancienne malade de la lèpre.