Fondation Raoul Follereau

Reconnue d'utilité publique






Accueil > Actualités > Le Congrès: la force d'être ensemble



Le Congrès: la force d'être ensemble

Le 23 et le 24 septembre 2017, 200 bénévoles de la Fondation Raoul Follereau venus de toute la France se sont rassemblés autour de nos partenaires venus de France, d’Afrique et du Moyen-Orient. Récit de ces journées de ressourcement pour la « famille Follereau » où chacun a pu toucher du doigt le résultat de sa mobilisation en France.


Pour l’arrivée des bénévoles de la Fondation Raoul Follereau, le ciel de Paray-le-Monial (71) avait fait sa toilette et laissé la place à un magnifique ciel bleu. Deux jours durant, le samedi 23 et le dimanche 24 septembre 2017, 200 bénévoles se sont en effet réunis à l’occasion de leur Congrès sur le thème « bâtissons une cité aux dimensions de l’être humain ».


Ce Congrès fut l’occasion pour le président du Conseil de Surveillance, le Dr Pierre-Yves Thiébault, et le président du Directoire, Michel Récipon, de présenter les évolutions au sein de la Fondation, tant d’un point de vue institutionnel que du renouvellement du personnel salarié. Une présentation des 3 verbes d’actions Soigner, Eduquer et Réinsérer a donc été faite au Congrès et les temps de convivialité des repas et des pauses entre les différentes interventions et carrefours ont permis les rencontres entre bénévoles, salariés et partenaires de la Fondation.


L’objectif du Congrès étant de mettre les bénévoles en contact avec les actions de la Fondation sur le terrain, les congressistes ont pu entendre des partenaires leur partager les résultats de leur action. Ainsi, après une intervention du docteur Atangana BIDJOGO sur les 10 ans de collaboration entre la fondation Ad Lucem et la Fondation Raoul Follereau, les membres de la Commission scientifique et médicale de la Fondation ont présenté un point de situation sur la lèpre et l’ulcère de Buruli. Les participants au Congrès ont ensuite pu rencontrer des partenaires et des personnes aidées par la Fondation lors de carrefours thématiques. Ensuite, le P. Henri de Penfentenyo, responsable des Oblats de Saint Vincent de Paul, une communauté religieuse investie dans les patronages, a expliqué la pédagogie des patronages et l’éducation par le jeu.


La soirée du samedi fut consacrée au témoignage de plusieurs partenaires présents au Moyen-Orient : Noor Matti, un jeune irakien revenu des Etats-Unis pour aider son pays à se relever de la guerre, Flavia Andon, responsable d’un centre social à Bethléem et Roger Khaïrallah, Responsable des projets de la Fondation au Moyen-Orient et ancien partenaire.


Le Congrès est aussi le lieu où l’on remet le prix Raoul Follereau de l’Académie Française. Il fut attribué cette année à Frère Brian Cavarec, Frédéric Prat (représenté par Benoît Rouillard) et Geoffrey Laurent, tous trois responsables de patronages.


Le dimanche vit l’intervention de Monseigneur Audo, archevêque chaldéen d’Alep (Syrie), pour faire un point sur la situation dans ce pays et expliquer les défis auquel il est confronté chaque jour. Les congressistes se sont enfin retrouvés pour la messe, avant la photo officielle du Congrès et un dernier repas.
Tous les participants sont repartis très heureux de ce week-end, convaincus du bien-fondé de leur action et prêt à se remettre en action pour « aider les autres à vivre ».

 


Haut de page

Nos actualités


1 / 5

2 / 5

3 / 5

4 / 5

5 / 5




Le témoignage de Fidèle, une ancienne malade de la lèpre.