Fondation Raoul Follereau

Reconnue d'utilité publique







Accueil > Nous soutenir > ISF



ISF - "Bâtissez le bonheur des autres. Demain aura votre visage !" (Raoul Follereau)

Reconnue d’utilité publique, la Fondation Raoul Follereau est habilitée à recevoir vos dons au titre de l’Impôt de Solidarité sur la Fortune. Elle vous permet ainsi de déduire 75 % de ces dons, dans la limite de 50 000 € par an (plafond ramené à 45 000 € en cas d’investissement dans une PME).


La fiscalité au service de la solidarité

Si vous êtes redevable de l’ISF, vous pouvez effectuer des dons, en numéraire ou en pleine propriété de titres de sociétés cotées, en faveur d’organismes reconnus d’utilité publique, comme la Fondation Raoul Follereau, et réduire, voire acquitter, votre impôt tout en participant à un grand projet de solidarité.

Vos dons sont déductibles à hauteur de 75 % de votre ISF, dans la limite de 50 000 €.

Ainsi, en décidant d’adresser dès aujourd’hui votre don au titre de l’ISF à la Fondation Raoul Follereau :

  • vous bénéficiez d’un véritable avantage fiscal 
  • vous vous dispensez de payer tout ou partie de votre ISF 
  • vous vous associez concrètement au développement de projets porteurs de vos valeurs et synonymes de liberté et d’autonomie pour des hommes, des femmes, des enfants, exclus à cause de leur maladie, de leur ignorance ou de leur pauvreté

Comment connaître votre déduction fiscale

Vous donnezVous déduisezVous donnez réellement
500 € 375 € 125 €
1 000 € 750 € 250 €
1 500 € 1 125 € 375 €
2 000 € 1 500 € 500 €
5 000 € 3 750 € 1 250 €
8 000 € 6 000 € 2 000 €

Haut de page


Comment bénéficier de cet avantage fiscal ?

Pour bénéficier de 75 % de déduction fiscale, il vous suffit :

  1. De faire un don
    Par chèque à la Fondation Raoul Follereau (31 rue de Dantzig – 75015 Paris), ou directement sur ce site : https://www.raoul-follereau.org/index.php/nous-soutenir/faire-un-don en précisant que vous souhaitez recevoir un reçu fiscal ISF.
  2. D'envoyer votre don le plus rapidement possible, pour que la Fondation Raoul Follereau vous adresse à temps le reçu fiscal que vous joindrez à votre déclaration d’ISF

N.B. :
Pour pouvoir être pris en compte, les dons déductibles de l'ISF doivent être faits au moment de la déclaration. Ils doivent être effectués entre le 1er octobre 2015 et la date de déclaration de l'ISF applicable en 2016.


Haut de page


L’ISF en 2016

  1. Seuil
    Le seuil au-delà duquel les contribuables doivent établir une déclaration spécifique est fixé à 2 570 000 €. En deçà, la déclaration d'ISF est remplacée par une simple mention du montant du patrimoine brut et du patrimoine net taxable dans leur déclaration annuelle de revenus.

  2. Déclaration et paiement

     

    Patrimoine supérieur à 1,3 million d'euros et inférieur à 2,57 millions d'euros

    Patrimoine supérieur ou égal à 2,57 millions d'euros

     

    Déclaration ISF couplée avec votre déclaration de revenus

    Déclaration spéciale ISF 

     

    Par voie postale

    Par internet

     

    Date limite de déclaration de votre ISF et de
    versement de votre don

    18 mai 2016

    24 mai 2016
    (départements 01 à 19) 
    31 mai 2016 
    (départements 20 à 49) 
    7 juin 2016
    (départements 50 à 95) 

    15 juin 2016
    (Déclaration et paiement simultanés) 

    Date limite de paiement de votre ISF

    15 septembre 2016

    15 septembre 2016

     

    • Retrouvez toute autre information sur le site impots.gouv.fr
    • Intérêt de retard de 0,40 % à partir du 1er juillet de l'année d'imposition.
  3. Barème
    Pour mémoire, seuls les contribuables dont le patrimoine net taxable est supérieur à 1 300 000 € sont redevables de l'ISF ; mais, comme indiqué ci-après, la part de patrimoine dépassant le seuil compris entre 800 000 et 1 310 000 € est taxable à hauteur de 0,50 %.

    Fraction de la valeur nette taxable du patrimoineTaux
    Compris entre 800 000 et 1 310 000 € 0,50 %
    Compris entre 1 310 000 et 2 570 000 € 0,70 %
    Compris entre 2 570 000 et 5 000 000 € 1,00 %
    Compris entre 5 000 000 € et 10 000 000 € 1,25 %
    Supérieur à 10 000 000 € 1,50 %
  4. Décote

    - A quoi sert-elle ?
    A permettre aux « plus petits » patrimoines assujettis (à l'entrée du barème) de réduire le montant de l'ISF dû.
    - Qui peut en bénéficier ?
    Les contribuables dont la valeur du patrimoine est comprise entre 1, 3M € et 1, 4M €.
    - Comment se calcule-t-elle ?
    La décote se calcule comme suit : 17 500 – 1,25 % * valeur taxable du patrimoine.

    Exemple : 
    Patrimoine net taxable au 1er Janvier 2016 : 1.35M € :
    • ISF brut : 500 000*0.5% + 50 000*0.7% = 2 850 €
    • Décote applicable : 17 500 - 1.3 M*125% = 625 €
    • Montant ISF après la décote :  2 850 – 625 = 2 225 €
  5. Plafonnement

    Sorte de bouclier fiscal simplifié, le plafonnement est fixé à 75 % des revenus (y compris les revenus capitalisés) : après décision du Conseil Constitutionnel, la somme des impôts payés (IR + ISF + prélèvements sociaux) est limitée à 75 % des revenus. C’est-à-dire qu’un contribuable reversera au fisc les trois-quarts de ses revenus au maximum.


Haut de page


Les grands projets à soutenir en 2016

  • Aider les lépreux et soutenir des programmes de santé

    Bénin : Combattre l’Ulcère de Buruli au centre Raoul et Madeleine Follereau de Pobé

    Chaque année, le Centre de Dépistage et de Traitement de la lèpre et du Buruli Raoul et Madeleine Follereau effectue près de 4 000 consultations et dépiste entre 130 et 150 nouveaux cas d’Ulcère de Buruli et une vingtaine de cas de lèpre.
    Ce centre, construit en 2002 par la Fondation Raoul Follereau, prend en charge les malades du dépistage à la réinsertion. Il est aujourd’hui une base de recherche reconnue sur cette maladie encore mystérieuse qui frappe de nombreux pays africains.


    Besoin en 2016 
    400 000 € pour prendre en charge les malades, soutenir la recherche, assurer les tournées de dépistage et de suivi des patients et assurer le fonctionnement du centre.

     

    La recherche, un appui indispensable pour lutter contre la maladie

    Dans le combat contre la lèpre, le travail des hommes de terrain est indispensable. Il va de pair avec des projets de recherche visant à stopper la contagion, à dépister la lèpre avant tout signe apparent et à surveiller d’éventuelles résistances des patients au traitement.
    « Cette année, deux avancées importantes dans le domaine de la recherche ont été présentées à l’occasion de la 63e Journée mondiale des lépreux : le lancement de l’essai clinique d’un médicament pour lutter contre la lèpre, et la découverte d’un nouveau bacille de la lèpre chez l’homme et chez des écureuils. Ce nouveau médicament, la bédaquiline, est un antituberculeux récemment disponible et qui pourrait réduire considérablement la durée du traitement de la lèpre (le traitement actuel pour les formes multi bacillaires dure 12 mois). Quant aux écureuils, c’est un moyen pour nous de mieux comprendre les sources de transmission environnementale du bacille de Hansen comme nous l’avons fait avec le tatou aux Etats-Unis. »
    Découvrez les projets de recherche 2016


    Besoin en 2016
    420 775 € pour soutenir la recherche.

  • Haut de page

  • Secourir les enfants en détresse

    France : Accueillir, éduquer et accompagner les jeunes à Marseille dans la maison Bernadette

    Cela fait maintenant 15 ans que la Maison Bernadette s’est implantée dans les cités du quartier de Malpassé à Marseille. Sa vocation : accueillir les enfants, les familles et les jeunes qui le souhaitent pour leur permettre de jouer, de travailler, de partager des moments ensemble et cela pour un but : créer du lien. Ce lieu d’accueil, d’écoute et de partage est une véritable respiration pour les habitants du quartier, où drogue et violence font partie du quotidien.
    200 bénévoles s’y investissent à l’année et proposent à plus de 250 enfants de cette zone sensible un soutien scolaire, des activités sportives, des ateliers manuels, des séjours dans un cadre dépaysant et un accompagnement adapté à leur situation. Chaque jeune y apprend à se construire intellectuellement et humainement. Dans ce lieu de véritable fraternité, les enfants retrouvent confiance en eux et mûrissent leurs projets d’avenir.

     images/isf/marseille.jpg
    Besoin en 2016
    50 000 € pour permettre le développement et le fonctionnement de la Maison Bernadette.



    Lituanie : Former, éduquer et réinsérer les enfants en difficulté scolaire 

    En Lituanie, la situation économique et sociale des campagnes est difficile. Le taux de chômage est élevé et la plupart des familles vivent sous le seuil de pauvreté. Créé par les Frères de la communauté Saint-Jean en 2002, le centre de formation Sodziaus meistrai est destiné aux enfants des rues ou en difficulté scolaire, dont les familles rurales vivent généralement des aides sociales. Ce centre offre un enseignement professionnel et accompagne l’éducation personnelle de chaque jeune. On y cherche à la fois à aider les jeunes à établir les bases d’une vie autonome et à leur permettre d’apprendre un métier manuel, qualifié et attrayant. 76 futurs charpentiers, couvreurs, pâtissiers et cuisiniers sortent chaque année de ce centre, qui les soutient pour leur intégration dans la vie active. L’apprentissage se fait en alternance, avec deux semaines d’enseignement suivies de deux semaines d’apprentissage en entreprise. En plus du travail manuel, les encadrants travaillent à redonner le goût de la vie à ces enfants qui ont souvent connu des situations de violence et de dépendance. Ceux-ci découvrent qu’ils peuvent vivre en suivant leur rêve.


    Besoin en 2016 
    50 000 € pour améliorer les infrastructures de l'école et développer de nouveaux programmes d'enseignement. 

  • Haut de page

  • Créer une dynamique de développement

    Palestine : Agir pour les familles palestiniennes murées à Bethléem

    Depuis 2003, en plein cœur des Territoires Palestiniens, la Fondation Raoul Follereau soutient le centre social fondé par les Filles de la Charité de Saint Vincent de Paul.
    Ce centre est un véritable bol d’air pour 160 familles, enfermées derrière le mur de séparation.
    Une aide alimentaire, financière et psychologique est proposée par le centre et des bourses scolaires sont attribuées à 70 jeunes pour leur donner une chance de poursuivre leurs études.
    Aujourd’hui le centre social croule sous les nouvelles demandes d’aides et peine à subvenir aux multiples besoins qui permettront à des familles chrétiennes et musulmanes de se construire un avenir.

     

    Besoin en 2016
    30 000€ pour fournir aux familles une aide alimentaire et médicale, aux enfants et adolescents des bourses scolaires et aux femmes des cours de broderies.

     

    Syrie : Remplacer le scanner vétuste de l'hôpital d'Alep

    Quand est survenu le cessez-le-feu en Syrie, Alep faisait l’objet d’une âpre bataille entre les différents acteurs du conflit : troupes loyalistes, rebelles et Daech. De ce fait, la ville déplore de nombreux blessés, et l’hôpital ne désemplit pas. Pour soigner les blessés, une des premières étapes est l’examen au scanner : on localise ainsi d’éventuels éclats, balles ou corps étrangers. C’est en fonction de ce résultat que le chirurgien va décider d’opérer et tenter de sauver des vies. C’est d’évidence un outil d’une importance fondamentale pour le bon fonctionnement d’un hôpital. A Alep, le scanner a plus de 20 ans et tombe souvent en panne. Le Professeur Katti, directeur de cet hôpital, nous a sollicité pour remplacer cet appareil défaillant et crucial pour la bonne prise en charge des patients. Son choix s’est porté sur un scanner d’occasion remis à neuf, fiable et économique. Il n’attend plus que le financement pour acheter cet outil vital pour soigner les victimes de guerre ainsi que les malades. 


    Besoin en 2016 
    135 000 € pour remplacer le scanner de l'hôpital d'Alep. 

     

  • Haut de page

    Favoriser la réinsertion par l'emploi en milieu rural

    Depuis 20 ans, la Fondation Raoul Follereau aide, en France, des porteurs de projet en difficulté à créer ou à reprendre une activité en milieu rural.
    « Le 12 décembre 2015, j’ai repris une boulangerie-pâtisserie dans la commune de Treteau (03). J’ai décidé de reprendre mon métier initial après avoir vécu une longue période de chômage. Cependant je n’avais pas argent nécessaire pour débuter mon activité. La commune voisine de Treteau s’est montrée intéressée par mon projet, car la seule boulangerie de la commune avait fermé un an plus tôt. Elle m’a donc soutenu dans ma démarche. J’ai alors commencé à chercher les fonds nécessaires notamment en me rapprochant de la Fondation Raoul Follereau. Les fonds reçus m’ont permis de louer le fonds de commerce et d’acheter tout le matériel d’occasion.
    En complément de la boulangerie-pâtisserie, j’ai lancé une activité de traiteur, d’épicerie et de vente d’articles de pêche (pour les pêcheurs de l’étang communal voisin). Petit à petit la clientèle, habituée à acheter dans les communes environnantes, commence à revenir dans notre boutique.
    J’envisage à l’avenir de fournir des cantines locales et de mettre en place des tournées pour desservir les hameaux isolés qui n’ont pas encore ce service. J’ai embauché récemment une personne en CDD sur un poste de vendeuse afin de pouvoir m’occuper du fournil et des tournées.
     » Gauthier, de la promotion 2015

     

    Besoin en 2016 :
    40 000€
    pour permettre à 10 projets comme celui de Gauthier de voir le jour.

     


Haut de page


Les grands projets soutenus en 2015 :

Les dons reçus par la Fondation Raoul Follereau au titre de l'ISF 2014 ont contribué à la réalisation ou au fonctionnement de nos 8 grands projets 2015 :

- Vietnam : aider d’anciens lépreux, qui vivent sur les hauts plateaux, à lancer leur projet générateur de revenu et à se loger décemment.
- Bénin : dépister, soigner et réinsérer des personnes atteintes de l’Ulcère de Buruli.
- France : accueillir les enfants des familles défavorisées de la communauté d’agglomération de Bourg-en-Bresse.
- Philippines : permettre au centre d’accueil Madeleine et Raoul Follereau à Manille d’accueillir les filles de la rue pendant 1 an.
- Irak : participer à la construction d’une école pour 900 enfants.
- Bethléem : aider les populations qui rencontrent des difficultés à préserver leur identité et leur présence en Terre Sainte.
- France : donner à 10 personnes sans emploi le coup de pouce nécessaire pour créer leur activité en milieu rural.
- France : Permettre à Amandine et Paul de créer leur exploitation agricole.


Impôt sur la fortune : La Fondation Raoul Follereau est habilitée à recevoir des dons déductibles de l'ISF. Il vous permettra de déduire 75 % du montant de votre don dans la limite annuelle de 50 000 €.

Vous souhaitez obtenir plus d'informations ?

Votre contact :
Françoise Devigne
Responsable des relations avec les donateurs
relations-donateurs@raoul-follereau.org

Faire un don


Haut de page

Nos actualités

Télécharger la Plaquette ISF 2016


Important à savoir

75%

Impôt sur la fortune : La Fondation Raoul Follereau est habilitée à recevoir des dons déductibles de l'ISF. Il vous permettra de déduire 75 % du montant de votre don dans la limite annuelle de 50 000 €.

Vous souhaitez obtenir plus d'informations ?

Votre contact :
Françoise Devigne,
responsable des relations avec les donateurs

relations-donateurs@raoul-follereau.org

Faire un don