FAIRE UN DON
Déductible de vos impôts

Souvenons-nous de Raoul Follereau, apôtre de la paix, demandant à plus de trois millions de jeunes de se mobiliser pour que chaque état donne « un jour de guerre pour la paix », les invitant à la solidarité internationale.

Aujourd’hui, le peuple Ukrainien est envahi par des frères avec qui ils partagent pourtant beaucoup de leur histoire et de leur culture, choquant beaucoup de personnes en Europe et dans le Monde, et j’ose le dire, en Russie même. Nous pensions tous que l’Europe avait appris de l’effroyable guerre qu’elle a connue au milieu du siècle dernier.

De nombreuses familles, femmes et enfants, cherchent à trouver refuge en Pologne.

Notre président de l’Union Internationale des associations Raoul Follereau, et président de l’association Polonaise, Kazimierz Szałata, se dépense sans compter pour apporter sa pierre à l’accueil des réfugiés.

De nombreux réfugiés traversent la frontière polonaise sans discontinuer, des trains de 4000 personnes arrivent toutes les demi-heure. De nombreuses femmes et enfants arrivent également à pied en Pologne. Un élan formidable de solidarité s’est mis en branle en Pologne, pour fournir aux réfugiés le nécessaire. Les formalités de douane ont été réduites au strict minimum. De nombreuses familles se dévouent pour venir en voiture à la frontière et chercher une famille ukrainienne pour l’accueillir dans leur foyer pour quelques semaines. Mais il est évident que la Pologne ne pourra assumer seule cette charge dans la durée.

Pour l’instant, l’association Polonaise se prépare à organiser trois points d’accueil pour les familles ukrainiennes dans la région de Zamość, au sud-est de Lublin, proche de la frontière Ukrainienne : location d’une école et de deux grandes salles, lits, couvertures, vêtements, produits d’hygiène, et surtout chaleur humaine et réconfort sont les défis à organiser.

Kazimierz, nous sommes de tout cœur avec l’association polonaise !

Nous n’oublions pas non plus les autres théâtres de conflits, en particulier en Syrie et dans le Sahel, où la Fondation Raoul Follereau poursuit un soutien fidèle aux populations.

Sans Amour, le monde devient fou. Raoul Follereau le rappelait, aimer ou disparaître, il n’y a pas d’autre alternative.

Plus que jamais, restons unis, enfants de Raoul et Madeleine Follereau, à l’écoute les uns des autres.

Oleg Ouss

Président du directoire, Fondation Raoul Follereau