FAIRE UN DON
Déductible de vos impôts

Fermer

Qu’est-ce que la lèpre

La lèpre est une maladie infectieuse chronique provoquée par le bacille Mycobacterium leprae, qui touche principalement la peau, les muqueuses et les nerfs périphériques.
Elle se transmet par voie respiratoire, est très peu contagieuse et touche indifféremment hommes, femmes et enfants.
Elle n’est pas héréditaire.
Le période d’incubation est longue, voire très longue (plusieurs années).
Le premier symptôme visible est une tache insensible sur la peau.
Si elle n’est pas traitée à temps, la lèpre atteint les nerfs en entraînant paralysies et infirmités, et peut donc être très invalidante.

Historique de la lèpre

 

 

Tout au long de son histoire, la lèpre a été redoutée et mal comprise. Elle a souvent été considérée comme une maladie héréditaire, une malédiction ou une punition de Dieu. Avant et même après la découverte de sa cause biologique, les malades de la lèpre étaient stigmatisés et rejetés.

Connue depuis la nuit des temps, La lèpre est parfois encore perçue comme une maladie maudite et entraîne une réaction de rejet.

Historiquement la lèpre est originaire du sous-continent indien et a été amenée en Europe au temps d’Alexandre le Grand puis aux Amériques via la traite des esclaves.

Quelques dates :

1500 av. J-C : Le compte rendu le plus ancien connu d’une maladie que l’on croit être la lèpre figure dans un papyrus égyptien.
600 av. J-C : Les écrits indiens décrivent une maladie qui ressemble à la lèpre.
62 av. J-C : Premiers cas de lèpre en Europe
1873 : Découverte du bacille par le norvégien Hansen
Début du XXe siècle : Les patients sont traités par des injections d’huile provenant de la noix de chaulmoogra. Ce traitement est douloureux et son efficacité à long terme est douteuse.
Années 1950 : Les comprimés de Dapsone sont devenus le traitement de choix pour la lèpre, mais la bactérie a fini par développer une résistance.
Années 1970 : Mise au point du premier traitement polychimiothérapeutique (PCT) efficace contre la lèpre.
1981 : L’Organisation Mondiale de la Santé  recommande une polychimiothérapie (PCT),  combinaison de trois antibiotiques : dapsone, rifampicine et clofazimine. La durée du traitement varie de 6 à 12 mois

Des petites filles des rues sont diplômées

Des petites filles des rues sont diplômées

Les jeunes filles du Drop In Center de la Fondation Anak-TNK ont été diplômées au début du mois d'avril. Ce diplôme est leur porte d'entrée pour reprendre une scolarité. La Fondation TNK a été créée en 1998 par le père Dauchez, un prêtre jésuite de la...

+
Divo : poursuivre une action vertueuse

Divo : poursuivre une action vertueuse

Construit par la Fondation Raoul Follereau à la demande du Programme national de lutte contre la lèpre de Côte d’Ivoire, le pavillon de Divo a ouvert ses portes en 2015 et connaît déjà de bons résultats. Les acteurs du Programme voudraient accentuer les actions de...

+
La lutte contre la lèpre au Bénin

La lutte contre la lèpre au Bénin

Le Docteur Roch Christian Johnson, conseiller médical de la Fondation Raoul Follereau, a été interrogé par Radio Vatican à propos de la lutte contre la lèpre au Bénin. Il rappelle que le combat n'est pas encore fini, comme les avancées de la recherche l'ont montré...

+
Den Kanu : 20 ans dans la simplicité

Den Kanu : 20 ans dans la simplicité

Le 8 mars 2017, la pouponnière Den Kanu, au Burkina Faso, a fêté dignement ses 20 ans d’existence. Une fête sous le sceau de la simplicité et de la joie. La fête en Afrique est importante, même avec de pauvres moyens. Comme la pouponnière est tenue par des...

+

Nos missions

« Nul n’a autant besoin d’un sourire que celui qui ne peut en donner aux autres »

 

Raoul Follereau