FAIRE UN DON
Déductible de vos impôts

Le 1er et 2 juin à Abidjan, en Côte d’Ivoire, se dérouleront deux jours de rencontres entre personnalités publiques et dirigeants d’entreprise et d’ONG autour d’une ambition : celle d’atteindre zéro cas de lèpre d’ici 2030.

 

 

Dans sa nouvelle stratégie de lutte contre la lèpre et maladies tropicales négligées, la Fondation Raoul Follereau a fait de la Côte d’Ivoire un de ses pays prioritaires. « Nous avons établi une feuille de route sur une période de 10 ans qui a été signée par le ministre de la Santé, Pierre Dimba », explique Oleg Ouss, directeur des projets à la Fondation Raoul Follereau, « la Côte d’Ivoire va être notre démonstrateur pour convaincre qu’une levée de fonds international est pertinente pour lutter contre la lèpre. Nous espérons pouvoir montrer des résultats au bout des 5 premières années de ce plan. »

La Fondation est, en Côte d’Ivoire, la clef de voûte d’un partenariat mondial, le Global partnership, qui rassemble des organismes de lutte contre la lèpre. Ensemble, ils ont établi un consensus sur la méthode de travail pour atteindre zéro lèpre en 2030. Cela ne signifie pas qu’il n’y aura plus de nouveaux cas mais nous souhaitons les diminuer de 70 %, diviser par 10 les infirmités graves ainsi que le nombre d’enfants atteints », précise Oleg Ouss. Pour mettre en œuvre ce plan d’action, « un des éléments de succès est l’implication des politiques. »

 

Deux jours pour lever des fonds

 

Du 1er au 2 juin, sur l’invitation du Premier ministre Patrick Achi, la Fondation Raoul Follereau coordonnera la réunion des acteurs de la lutte contre la lèpre, ONG et ministère d’État, ainsi que les représentants de grandes entreprises en Côte d’Ivoire et personnalités publiques. « Notre objectif était de convaincre les grands bailleurs et d’intéresser le public ivoirien à la lutte contre la lèpre », souligne Oleg Ouss. Un pari sur l’avenir pour un grand combat à gagner !