FAIRE UN DON
Déductible de vos impôts

Depuis presque vingt ans, sœur Paësi, une religieuse française, vit en Haïti au service des pauvres. En 2017, elle décide de se consacrer entièrement aux enfants des rues des bidonvilles de Port-au-Prince, la capitale d’Haïti et créé son association : la famille Kizito.

 

 

Le bidonville “Cité Soleil” est le plus grand de Port-au-Prince, la capitale d’Haïti. Des centaines de milliers de personnes y vivent dans une grande précarité sanitaire et sociale, sans eau ni égout. Le taux de chômage est très élevé ainsi que le degré d’insécurité. Au milieu de cette misère à ciel ouvert vivent des enfants le plus souvent livrés à eux-mêmes, devenant ainsi des proies faciles pour les gangs et les réseaux de prostitution.

En 2017, une religieuse française, sœur Paësie, décide de consacrer son sacerdoce aux enfants des bidonvilles afin de leur offrir un lieu sécurisé où ils puissent s’épanouir. Elle créé l’association Famille Kizito, du nom d’un saint ougandais mort en martyre à cause de sa foi catholique à l’âge de 14 ans. En 2019, 9 petites écoles ont pu ouvrir leurs portes dans différents secteurs des bidonvilles afin de limiter les déplacements pour les enfants. De même, la religieuse propose des cours de couture et de broderie ainsi que des activités sportives l’après-midi.

Écoutez son témoignage sur RCF

 

Pour Noël 2020, la Fondation Raoul Follereau a financé la distribution de 1250 repas pour les enfants du bidonville Cité Soleil ainsi que la construction d’un bloc sanitaire pour permettre à 70 écoliers du bidonville de ne plus faire leurs besoins dans un seau.