FAIRE UN DON
Déductible de vos impôts

Pour lutter contre la lèpre dans le monde, la Fondation Raoul Follereau est, dès l’origine, membre d’une coalition internationale appelée global partnership for zero leprozy.

 

Le global partnership for zero leprozy (GPZL) est une coalition internationale qui rassemble tous les acteurs impliqués dans la lutte mondiale contre la lèpre : l’OMS, la Fédération internationale des organisations anti-lèpre (ILEP) créée à l’initiative de la Fondation Raoul Follereau, les programmes nationaux de lutte contre la lèpre, les acteurs scientifiques…

« L’union fait la force et elle est nécessaire », souligne le docteur Roch Christian Johnson, responsable des projets santé de la Fondation Raoul Follereau, « cette maladie millénaire continue de nous défier, particulièrement ces dix dernières années. Nous estimons que le nombre de nouveaux cas par an stagne autour de 200 000. Il est donc important d’unir nos forces pour en venir à bout. » Au sein du GPZL, la Fondation Raoul Follereau tient une place centrale par le biais de l’ILEP. Elle est à l’initiative de la coalition à laquelle elle contribue financièrement et techniquement grâce à l’intervention de ses médecins conseilles, les docteurs Johnson et Cauchoix.

 

Les premiers résultats

 

Le GPLZ s’est fixé quatre objectifs afin de lutter contre la lèpre dans le monde. « Tout d’abord, nous avons définis les priorités de recherches avec l’appui des conseillers médicaux. Ensuite, nous avons mis en commun nos savoir-faire de terrain en termes de dépistage, de prise en charge des malades ou encore de leur réinsertion pour viser l’excellence opérationnelle. Enfin, nous avons établi une liste de pays prioritaire et une feuille de route pour la mobilisation des ressources », précise le docteur Johnson.

A ce jour, le GPZL a rempli trois objectifs sur quatre. « Nous avons une stratégie à l’horizon 2030 à savoir une réduction de 70 % des nouveaux cas de lèpre dépistés, une réduction de 90 % des infirmités liés à la lèpre et une réduction de 90 % des nouveaux cas de lèpre chez les enfants. » Par ailleurs, tous les programmes nationaux de lutte contre la lèpre sont à présent équipés d’un protocole et d’un kit des meilleures pratiques de prise en charge afin de déployer des interventions efficaces sur le terrain.

« Aujourd’hui, nous en sommes à la troisième étape. La feuille de route stratégique pour la lutte contre la lèpre en Côte d’Ivoire sera lancée à l’automne prochain en présence des autorités du pays », se réjouit le docteur Christian Johnson.

 

Réécoutez l’interview sur RCF du docteur Roch Christian Johnson