FAIRE UN DON
Déductible de vos impôts

Conférence exceptionnelle vendredi 8 octobre 18h30 à Paris

Monseigneur César Essayan, vicaire apostolique du Liban pour les catholiques de rite latin, sera à Paris début octobre 2021. Il sera accompagné du représentant de la Fondation Raoul Follereau au Moyen-Orient, Roger Khaïrallah.

Invité par la Fondation Raoul Follereau qui agit au Liban depuis de très nombreuses années (Raoul Follereau y était accueilli tel un « chef d’Etat »), Mgr César Essayan tiendra, à Paris le 8 octobre 2021, une conférence sur le thème : « Liban : de l’urgence à l’Espérance ». Roger Khaïrallah, représentant de la Fondation Raoul Follereau au Liban (et Moyen-Orient), sera à ses côtés pour ce temps important pour ce pays en grande détresse.

1ère partie : Monseigneur Essayan. Il évoquera la situation au Liban : l’urgence de reconstruire tant matériel qu’immatériel, l’espoir que les libanais mettent en nous pour avancer, et leur volonté de garder l’espérance malgré tout.   

2nde partie : M. Roger Khairallah. Il évoquera concrètement les projets que la Fondation soutient au Liban pour et avec les libanais. Il expliquera comment, en France, nous pouvons être acteur de son action au Liban.

 

Depuis plus d’un an, le Liban ne cesse de s’enfoncer dans la pauvreté et les pénuries. Le pays est pris dans une spirale infernale faite de crises économiques et politiques,de corruption des élites, de destins brisés… Les partis politiques utilisent la religion pour garder leur pouvoir.

Face à ce constat, Monseigneur Essayan considère que la responsabilité de l’Église est énorme. En effet, ce changement de mentalité : « s’il ne s’opère pas dans l’Église, il ne se fera pas du tout pour le reste du Liban. Le pays ne trouve plus son identité. La question à se poser est la suivante : quel Liban voulons-nous ? Est-ce que, oui ou non, chrétiens et musulmans, veulent vivre ensemble ?« 

Issu d’une minorité chrétienne du Liban, Monseigneur Essayan pense que la traversée de cet enfer est possible grâce aux jeunes générations de chrétiens et de musulmans libanais. Un avenir et un changement de mentalité qui dépendent de l’éducation scolaire. Pourtant, les écoles chrétiennes, seules garantes d’un enseignement de qualité, sont menacées de fermeture en raison de la crise. Avec Roger Khaïrallah, représentant de la Fondation Raoul Follereau au Moyen-Orient, Monseigneur Essayan continue de se battre pour la préservation des écoles chrétiennes, qui représentent une alternative apolitique aux courants extrémistes qui menacent un pays déjà très fragilisé.

En 2020, 75 projets ont été soutenus au Liban par la Fondation Raoul Follereau : 63 dans le domaine de l’éducation (aide à la scolarisation, formation), 9 avec l’appui d’activités génératrices de revenus, 3 avec l’appui de centres de soins.

Monseigneur César Essayan, vicaire apostolique du Liban pour les catholiques de rite latin.

Le vicariat apostolique de Beyrouth est une Eglise particulière de l’Église catholique au Liban. Érigé en 1953, pour les catholiques de rite romain au Liban, son siège est à Beyrouth. Le vicariat apostolique de Beyrouth couvre le Liban. Il confine avec le vicariat apostolique d’Alep, qui couvre la Syrie, et le patriarcat latin de Jérusalem, qui couvre Chypre, Israël et la Jordanie.

Nommé le 2 août 2016 par le pape François, Mgr César Essayan est le vicaire apostolique de Beyrouth pour les catholiques de rite latin du Liban.

Mgr César Essayan a été consacré évêque le samedi 8 octobre 2016, à Beyrouth, dans l’église Saint-Louis des Capucins, par le cardinal Leonardo Sandri, préfet des Eglises orientales.

Né en 1962, Mgr Essayan est issu de la communauté franciscaine. Les franciscains sont particulièrement présents au Liban et en Syrie. La présence des catholiques de rite latin au Proche-Orient est souvent liée à la présence des ordres religieux.