FAIRE UN DON
Déductible de vos impôts

Fermer

Depuis plusieurs années, le Mali est embourbé dans une guerre qui semble pour l’heure sans issue. À la crise sécuritaire s’est ajoutée la crise sanitaire en raison de la pandémie Covid-19. La Fondation Raoul Follereau reste présente sur le territoire malien en dépit de ce climat très dégradé.

 

Laure-Emmanuelle Payre, responsable du département « Aide aux lépreux et programmes de santé » de la Fondation Raoul Follereau, fait le point de la situation sur RCF.

 

Du Covid-19 au coup d’État

 

Le 18 août dernier, le Mali vit un nouveau coup d’État aboutissant à la démission du président de la République IBK. Les forces armées maliennes du camp militaire de Soundiata-Keita à Kati, une ville située à une quinzaine de kilomètres de Bamako, sont au pouvoir depuis. Cet évènement survient dans un contexte de mouvements sociaux importants menés par le Mouvement du 05 Juin-Rassemblement des forces patriotiques.

« Notre représentation locale nous a tout de suite rassurés comme quoi tout allait bien et que le travail avait repris partout. », souligne Laure-Emmanuelle Payre, « le Covid-19 a eu plus d’impact sur la poursuite du projet de recherche que nous finançons à Bamako en interrompant le recrutement des patients et l’envoi des prélèvements vers la France. »