FAIRE UN DON
Déductible de vos impôts

Fermer

Vendredi 18 octobre 2019, un incendie a ravagé le bidonville de Market Place 3, sur le port de Manille. Plus de 800 familles ont perdu la totalité de leurs biens : vêtements, nourriture, maisons… Un centre d’accueil de jour de la Fondation anak-tnk, partenaire de la Fondation Raoul Follereau, a été entièrement détruit.

 

Manille a été frappé par un nouvel incendie vendredi 18 octobre 2019 au matin (heure philippine). En quelques heures, le bidonville de Navotas, près du port de Manille, a été ravagé par les flammes. Ces installations précaires et illégales, faites de tôles, de déchets et de bois, abritaient plus de 800 familles, dont 150 enfants bénéficiaires du programme de nutrition de la Fondation anak-tnk, qui ont tout perdu. Parmi les décombres se trouvent les restes d’un de leur sept centres d’accueil de jour.

« Les familles sont traumatisées« , explique, depuis Manille, Elise Cruz, chargée de communication à la Fondation anak-tnk, « elles revivent le choc de l’incendie de 2017. Par ailleurs, notre centre de jour a ouvert il y a à peine deux ans. » Grâce aux dons reçus en urgence, les équipes de la Fondation anak-tnk ont pu rapidement répondre aux besoins de premières nécessités pour les victimes et distribuent tous les jours des kits de survie : repas chauds, vêtements, hygiène… « Nous évaluons les besoins au fur et à mesure. Par exemple, les enfants des familles sinistrées ont perdu leur fournitures scolaires et ne pourront pas faire leur rentrée des classes« , souligne Elise Cruz, « nous savons que ce n’est qu’un début et ce bel élan de générosité fait chaud au cœur ! »

D’après la Fondation anak-tnk, la reconstruction des maisons va durer plusieurs mois. « Après l’incendie de 2017, il a fallu un an pour tout rebâtir et reloger les familles« , rappelle Elise Cruz.

Un immense merci à tous nos donateurs de la Fondation Raoul Follereau qui ont répondu à notre appel d’urgence au profit des familles sinistrées !

 

Plus de 800 familles ont tout perdu dans l’incendie du bidonville à Navotas. © Anak tnk Fundation