FAIRE UN DON
Déductible de vos impôts

Au cœur de la Haute Egypte, une région pauvre du sud, une épicerie solidaire permet de faire vivre plusieurs familles à Assiout.

 

L’Egypte est le pays arabe le plus peuplé où près de 30% des habitants vivent sous le seuil de la pauvreté. En raison des restrictions dues à la pandémie Covid-19, beaucoup ont perdu leur emploi. Face à ce constat, la Fondation Raoul Follereau s’engage auprès des personnes démunies en leur permettant de créer une activité génératrice de revenus notamment à Assiout où une épicerie a ouvert ses portes.

 

Une épicerie solidaire

 

Au sud de l’Egypte, Assiout est une ville située dans les gouvernorats de la Haute-Egypte. Ces derniers sont parmi les plus pauvres du pays. Selon UN Women, « le taux de pauvreté en Haute-Egypte représente 66% du niveau national ». La région abrite 95% des villages les plus pauvres.

La nouvelle épicerie d’Assiout est le fruit d’un projet solidaire qui permet de faire vivre une famille mais aussi de tisser très localement une vie économique. Le profit additionnel des ventes est alloué au service social de l’église, venant en aide à des familles pauvres de la paroisse. Surnommée la « Cantine de Nekhila », ce petit magasin vend des boîtes de conserves, des sucreries et de la viande. L’épicerie s’est installée dans une petite salle adjacente à l’église d’Assiout et est gérée par un comité paroissiale.

Après une période de travaux, l’épicerie a réalisé ses premières ventes en avril 2021. En dépit d’une activité perturbée par la pandémie Covid-19, qui a ravagé la Haute Egypte et de la période de jeûne, l’activité commence à être rentable, avec un employé stable.