FAIRE UN DON
Déductible de vos impôts

En 2021, la Fondation Raoul Follereau recrute de nouveaux conseillers pour le service Action Rurale. Guillaume vient de rejoindre l’équipe en Corrèze.

 

Depuis les années 90, la Fondation Raoul Follereau s’est dotée d’un service ruralité, renommé par la suite Action Rurale, afin de soutenir des porteurs de projets en situation de précarité dans les zones rurales françaises. « Notre priorité est d’établir un lien de confiance entre la Fondation et les personnes que nous aidons pour un accompagnement au plus près de la réalité du terrain », souligne Rémi Lelong, chef du service Action Rurale. « Pour cela, nous essayons au maximum de leur rendre visite d’où la nécessité de s’entourer d’une équipe de bénévoles afin de rayonner sur l’ensemble du territoire. » En 2021, la Fondation Raoul Follereau a recruté quatre conseillers bénévoles dans les Hauts de France et le Puy de Dôme.

 

Être au service des autres

 

A l’image de Guillaume, nouveau conseiller Action Rurale en Corrèze. Guillaume est salarié chez Michelin. « Mon entreprise m’a permis de prendre quelques jours par an pour m’engager dans une association. Je voulais mettre mes compétences au service de la mission, de l’action pour être tourné vers les autres. » Le jeune homme est originaire de Vendée : « j’ai côtoyé la ruralité de très près ! Je suis donc plutôt à l’aise dans le monde rural. Je dois reconnaître aussi que c’est un milieu qui m’attire énormément. »

Dans cette mission, le plus important pour Guillaume est l’humilité : « j’ai toujours eu beaucoup d’admiration pour les personnes qui se lancent dans l’entreprenariat. Les porteurs de projets que j’ai rencontrés ont une technique impressionnante. Nous ne sommes pas là pour leur apprendre leur métier mais pour les conseiller. »

 

« Un petit coup de pouce ! »

 

« Chez Michelin, j’ai appris beaucoup de choses dont des composantes qui me permettent d’aider particulièrement sur les méthodes de travail. » En Corrèze, Guillaume a rendu visite à un fabricant de couteaux, soutenu par la Fondation Raoul Follereau. « Cet artisan est un grand passionné doté de grandes capacités techniques. Il avait surtout besoin d’un petit coup de pouce pour optimiser l’organisation de son temps et de son plan de travail. Les porteurs de projet sont à l’écoute de nos conseils si on cherche vraiment à connaître leur métier. Il ne manque pas grand-chose pour que leur activité décolle. »

Après chaque visite, les conseillers rédigent un rapport sur la situation des porteurs de projet, leur ressentie, les questions pour le futur, les axes d’amélioration et le plan d’action. « Ce qui j’aime au sein de a Fondation Raoul Follereau, c’est cette capacité d’être à l’écoute des porteurs de projets et ce à l’échelle vraiment très locales. » La mission qu’incombe la fonction de conseiller est exigeante selon Guillaume : « C’est un challenge. Nous devons aussi vérifier si l’aide est bien utilisée et poser les bonnes questions pour aider au maximum, avec toute la modestie que cela suggère. »

Vous aussi devenez Conseiller Action Rurale : https://www.raoul-follereau.org/devenirconseiller/