FAIRE UN DON
Déductible de vos impôts

Ils sont huit bénévoles de la Fondation Raoul Follereau à avoir mené un projet d’envergure. Durant tout le mois de juillet, ces jeunes rénovent la maison d’Elie, un homme seul et handicapé, âgé d’une soixantaine d’années.

 

Elie vit dans une très grande précarité à Beyrouth. Seul et malade, il est délaissé par sa famille. Ancien combattant dans une milice chrétienne lors de la guerre civile au Liban durant laquelle il a été blessé, Elie est handicapé. Il est malvoyant, porte une prothèse à la jambe et à l’épaule et doit être dialysé trois fois par semaine.

 En raison de sa grande pauvreté, les voisins d’Elie essaient de l’aider en lui apportant des médicaments et des repas. Ils ont même créé une petite cagnotte afin de payer un aide-soignant pour qu’il lui donne son bain. « Ce sont eux qui nous ont contacté », souligne Roger Khaïrallah, représentant de la Fondation Raoul Follereau au Moyen Orient, « ils nous ont signalé les besoins urgents d’Elie en alimentations et médicaments. Lors de ma visite, j’ai réalisé à quel point son appartement était un taudis. Avec des jeunes bénévoles français et libanais, nous avons voulu l’aider à vivre dignement. »

Les huit jeunes étudiants se sont attelés à l’ouvrage avec entrain et détermination sous la supervision d’un contremaître. Ce dernier réalise les tâches les plus techniques des travaux du chantier.  

 

Elie est un ancien combattant, blessé lors de la guerre civile.