FAIRE UN DON
Déductible de vos impôts

Fermer

Bernadette Chovelon est enseignante et docteur en lettres. Avec son époux, ils ont suivi un itinéraire spirituel ancré dans la foi en Dieu. Auteur de deux biographies spirituelles de couples, l’écrivain s’est intéressée à Madeleine et Raoul Follereau.

 

« Avant l’écriture de ce livre, je ne connaissais Raoul Follereau que de nom », confie Bernadette Chovelon, auteur de Raoul et Madeleine Follereau, L’itinéraire spirituel d’un couple et spécialiste de la spiritualité conjugale. « Il faut dire que c’était une grande figure qui a marqué ma génération. »

Sans son épouse Madeleine, Raoul Follereau n’aurait jamais pu mener la lutte contre la lèpre.

Sans l’avoir rencontré ni entendu parler, Bernadette Chovelon n’a pas eu de mal à trouver des sources solides sur le couple pour rédiger son ouvrage. « Raoul Follereau a énormément écrit tout au long de sa vie », explique-t-elle. A la lecture de ses mémoires, l’auteur fait l’expérience d’une rencontre dans le passé avec Raoul Follereau. « J’ai eu le sentiment d’avoir échangé avec lui, de l’avoir rencontré vingt-cinq fois tellement ses écrits sont beaux, concrets et profonds. »

 

Le couple aux 15 millions d’enfants

 

Si Raoul Follereau était un personnage public connu, nous savons peu de choses sur la place réelle qu’a tenu Madeleine Follereau, sa femme, dans la lutte contre la lèpre. « A cette époque, la femme avait un rôle caché dans le couple », explique l’auteur, « mais c’est tellement facile à imaginer… Tout ce Raoul Follereau a accompli : ses combats, ses conférences, ses rencontres, ses voyages… Il n’aurait jamais pu le faire seul. » Discrète et souriante, Madeleine Follereau a suivi son mari partout dans le monde et cela depuis leur rencontre, alors adolescents, en 1918.

Le couple Follereau traverse l’épreuve de la stérilité mais « ils ont accepté de ne pas pouvoir avoir d’enfants, ce qui est très difficile. Ils ont été féconds d’une autre façon. Le sacrifice de leurs vies pour les lépreux en est la preuve. D’une certaine manière, ils ont eu 15 millions d’enfants dans le monde. » Le don de soi et le sacrifice animent et lient pour l’éternité Madeleine et Raoul Follereau. A aucun moment, ils n’ont hésité à embrasser les lépreux, à les aimer, à les défendre. « Ils buvaient dans le même verre qu’eux », raconte l’auteur. A l’époque où la maladie était très contagieuse, ils ont fait le choix, ensemble, de continuer leur œuvre en acceptant l’éventualité de tomber malade à leur tour. « Il faut choisir : savoir mourir ou ne pas vivre », disait Raoul Follereau.

Pour Bernadette Chovelon, l’amour qui existait entre Madeleine et Raoul Follereau est un exemple qui peut inspirer beaucoup de couples et les aider dans leur cheminement. « Des vies comme celles-ci ne doivent pas rester sous silence… »

« S’aimer ou disparaître : il n’y a pas d’autre choix. »

Raoul Follereau

 

Chovelon Bernadette, Raoul et Madeleine Follereau, L’itinéraire spirituel d’un couple, Artège, 2019, 260 p., 16€